Michel J. CUNY

Le procès impossible de Charles de Gaulle
(essai)

Livre électronique
463 pages, 18 euros (17 + 1 de mise à disposition)

 

Le 8 mai 1945, au titre du maintien de l’ordre à l’intérieur du pays (qui comprend alors les départe-ments algériens), Charles de Gaulle fait tirer, en Algérie, sur des manifestations à Sétif, Guelma et Kherrata…, y compris par l’aviation. Le bilan n’est sans doute pas inférieur à 45 000 tués et blessés.

Contre l’avis unanime de son entourage et des spécialistes, il envoie, à la mi-septembre 1945, un corps expéditionnaire en Indochine, initiative qui fixe le début de la guerre du même nom. La défaite de Diên Biên Phu, qui signe en 1954 la fin de cette folle entreprise, ne peut qu’être entièrement attribuée à De Gaulle. Le bilan pour la France est très lourd : 35 000 tués et 105 000 blessés.

Reprenant le fer des mains des Français, les Etats-Uniens vont aller, à leur tour, perdre leur âme dans ce qui s’appellera désormais : la guerre du Vietnam, qui n’aurait pu en aucun cas s’engager sans le précédent de l’aberrante guerre d’Indochine… Au total, en Extrême-Orient, la souveraineté exercée par De Gaulle dès les lendemains de la seconde guerre mondiale aura produit, toutes nationalités confondues : guerre d’Indochine seule – 500 000 morts ; guerre du Vietnam – 1 350 000 morts.

Mais la défaite de Diên Biên Phu (1954) a une seconde conséquence, qui vient s’ajouter au choc terrible qu’ont été, pour les nationalistes algériens, les massacres de civils du 8 mai 1945. La Toussaint 1954 marque le début du soulèvement de libération nationale. Le bilan de la guerre d’Algérie rassemble 280 000 morts français d’avant l’indé-pendance.

Un mot pour finir : au moment où De Gaulle prend les deux décisions de mai 1945 et de septembre de la même année, le Conseil National de la Résistance se voit refuser par lui jusqu’à une salle pour se réunir… Jean Moulin, trahi et vendu aux nazis, est alors bel et bien mort et enterré. La France avait trouvé son maître.

 

La page d’acquisition et de commande est accessible ici.

 

Publicités