Michel J. CUNY
Pour en finir avec la Cinquième République
Histoire de l’étouffement du suffrage universel

(essai)

Livre électronique
500 pages, 19 euros (18 + 1 de mise à disposition)

 

Telle qu’elle a été organisée en 1940, la défaite de la France s’insérait dans une politique générale de destruction du parti et de l’influence communistes, et d’une mise au pas du pouvoir législatif envahi, peu à peu, par l’impact du suffrage universel, où le travail salarié – et tout particulièrement ouvrier – prenait une place grandissante consécutive à une évolution sociologique irrésistible.

De façon générale, durant la décennie précédente, les élites bourgeoises françaises avaient été bouleversées, comme leurs consœurs des pays anglo-saxons, par la crise de 1929 et ses suites, tout autant que par le développement économique exceptionnel de l’URSS, puis par la guerre civile espagnole, tout en se trouvant, dès l’abord, rassurées par la survenue de Mussolini en Italie, de Hitler en Allemagne et de Franco en Espagne qui représentaient, chacun à sa façon, une montée phénoménale du pouvoir exécutif.

En France, il y avait eu l’échec des ligues d’extrême droite en 1934, le règne de Pétain après 1940, le départ plus ou moins précipité de De Gaulle en janvier 1946… Mais voici venir 1958, et le coup d’Etat militaire…

 

La page d’acquisition et de commande est accessible ici.