Michel J. CUNY
Une femme très ordinaire
(roman)

Livre électronique
119 pages, 6 euros (5 + 1 de mise à disposition)

 

Ce livre a été écrit pour essayer de rendre compte du décalage qu’il y a toujours entre ce que nous nous sentons être au plus intime de nous-même, et ce que nous nous devons d’être en présence d’autrui.

Dans son roman La modification, publié en 1957 aux Editions de Minuit, Michel Butor avait pris le parti de toujours désigner son personnage principal par le pronom « vous ». Les effets en étaient plutôt surprenants.

J’avais également lu une nouvelle d’Hervé Bazin qui reposait sur un autre pronom : « lui ».

Partant de ce genre de question, il m’a paru possible d’envisager une structure un peu plus complexe, capable de produire comme un effet de vrille qui nous ferait peu à peu pénétrer à l’intérieur d’un personnage parce que lui-même serait pris, durant quelques heures d’une journée à peine particulière, dans le dédoublement « tu-vous ».

Le paradoxe est que, alors que je venais à peine d’avoir vingt-cinq ans, je me sois mis en tête d’utiliser ce qui n’était pas qu’un procédé littéraire, pour partir à la recherche de la vie intérieure d’une femme de quarante ans…

 

La page d’acquisition et de commande est accessible ici.